ENFIN DE L’INTÉRÊT QUE PORTE LE MINISTÈRE À LA FILIÈRE ADMINISTRATIVE

ENFIN DE L’INTÉRÊT QUE PORTE LE MINISTÈRE À LA FILIÈRE ADMINISTRATIVE

Lettre BIATSS




ENFIN DE L’INTÉRÊT QUE PORTE LE MINISTÈRE


À LA FILIÈRE ADMINISTRATIVE





Image par iStock-1070828464_©fotogestoeber




LE BIATSS 51 - Janvier 2021
Par Frédéric Kelder, Agent comptable dans l'académie de Créteil
biatss@snalc.fr




Le ministère a présente un plan de requalification de la filière administrative en 4 points : évolution des métiers, accompagnement des parcours professionnels, repyramidage, revalorisation indemnitaire (peu abordé) lors d’une réunion multilatérale qui s’est tenue le 1er avril.

Le ministère envisage de spécialiser ses administratifs dans certains domaines comme le droit, les travaux, la finance, la GRH, etc. à travers une mise en réseau des compétences. Le SNALC ne s’y oppose pas mais a rappelé qu’un expert ça se paye et ça se forme ! Des réseaux d’adjoints gestionnaires seraient créés et répartis sur l’ensemble du territoire comme cela existe dans certaines académies sans véritable reconnaissance. En administration centrale ou déconcentrée des fiches métiers telles que « gestionnaire expert des concours et examens » ou « gestionnaire expert des ressources humaines » nous ont été présentées. La mission de l’adjoint-gestionnaire est appelée à évoluer selon le ministère, mais à part avec la création de ces spécialistes têtes de réseau, on ne voit pas particulièrement vers quoi, et nous ne sommes pas certains que le ministère le sache. Le nom même d’adjoint-gestionnaire a fait débat et le ministère pense le faire évoluer vers « secrétaire général ». Le SNALC est assez réservé sur ce changement de nom. Nous avons rappelé que le terme d’adjoint-gestionnaire rattachait le gestionnaire de l’établissement à son chef et que cela avait été souhaité et encouragé pour ne pas pouvoir décentraliser l’un sans l’autre ! C’est l’occasion de rappeler que nous nous opposons formellement à l’article du projet 4d.

Sur l’accompagnement professionnel, le SNALC, à l’instar de l’ensemble des syndicats a salué la volonté du ministère d’appuyer sur la formation. Il est enfin évoqué par exemple la formation des gestionnaires dans les techniques d’entretien et de maintenance du bâti qui semblent quand même être la base du métier !
Sur l’évolution de la perception de l’adjoint-gestionnaire par la communauté éducative et son appartenance à l’équipe de direction, l’ensemble des syndicats a souligné que ce qui pêchait était l’absence de formations communes aux chefs d’établissements et aux gestionnaires. Il n’y a que l’alimentation de cette culture commune qui peut créer un sentiment d’appartenance, davantage même qu’un simple changement de nom de fonction.

Sur ce volet, le SNALC s’est aussi étonné du reclassement d’enseignants dans la filière administrative en catégorie B, voire C, alors qu’ils viennent d’un corps de catégorie A. Comme le ministère, nous sommes très favorables à la mobilité, mais à condition que personne ne soit dégradé et que la formation suive !

Sur le repyramidage, le ministère souhaite réduire le nombre de catégorie C, au profit des B et A, sous-représentés dans la filière administrative. Des efforts importants seront faits dès cette année en ouvrant davantage de postes aux concours interne et externe de SAENES. Le nombre de postes ouverts sur liste d’aptitude de SAENES va donc mécaniquement augmenter en 2022. Peu d’éléments ont été donnés sur les postes qui vont être transformés de C en B et de B en A. Cette question a souvent été abordée au cours de nos différentes réunions mais aucune réponse précise n’a été apportée si ce n’est qu’une cartographie des postes à transformer devra être établie.

Sur l’indemnitaire le document du ministère évoque la réduction de l’abattement de l’IFSE pour les personnels logés, et pour la première fois, une convergence interministérielle, qui paraît assez étrange quand on sait que la convergence interacadémique semble déjà très difficile à mettre en œuvre, mais n’étions-nous pas le 1er avril ? Ce sujet a de toute façon été très peu abordé.





SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox